Les spécialités culinaires régionales : l’Ile-de-France

Paris aurait-elle des trésors cachés, qui plus est culinaire ? Mais oui ! Contrairement à de très nombreuses idées reçues, notre belle capitale mais surtout ses départements alentours sont plein de spécialités régionales, à goûter impérativement ! La gastronomie française est riche en spécialités culinaires avec des spécificités région par région. L’Île-de-France ne fait pas exception à la règle, avec ses nombreuses préparations qui se retrouvent sur les tables de bistrot, issues de l’élevage bovin, de ses plaines maraîchères et de son histoire.

Alors que peut servir un restaurant francilien comment plat typique ? 

La Seine et Marne offre à la gastronomie française des fromages phares, notamment avec le fromage de Brie, un fromage à pâte molle et croûte fleurie qui se décline selon sa ville d’origine : celui de Melun par exemple a plus de caractère que celui de Meaux. Montereau, Nangis et Provins produisent également du brie. Il ne faut pas le confondre avec le Coulommiers, aux caractères et saveurs bien différentes quoique de villes voisines. Meaux produit également une moutarde qui sur les tables de bistrot accompagne idéalement les andouillettes. 

Niveau plat

En ce qui concerne les plats, on ne peut manquer de citer la volaille à la bière du Gâtinais, à accompagner d’un chou de Pontoise, et le gigot d’agneau d’Île-de-France, cuisiné avec du miel du Gâtinais et du cidre de Seine et Marne. 
La restauration francilienne peut s’appuyer sur d’autres produits typiques de la région, tels que la menthe poivrée de Milly, la carotte de Meaux, la pêche de Montreuil, la poire de Groslay, la reine-claude de Chambourcy, le champignon de Paris. 

Côté papilles sucrées

Côté dessert, le Paris-Brest est un incontournable de la restauration francilienne, avec sa pâte à chou fourrée d’une crème pralinée. Le Saint-Honoré est une autre spécialité de la gastronomie française à base de pâte à chou ; les petits choux sont fourrés de crème pâtissière avant d’être nappés de sauce caramel et couronnés de chantilly. La cerise de Montmorency est une variété de griotte, petite et acide, idéale en clafoutis sur les tables de restaurant. Le Gâtinais produit un miel très réputé. 

Enfin, en ce qui concerne les boissons, à côté de nombreuses bières locales, il ne faut pas oublier le Grand-Marnier, une liqueur à la renommée mondiale, à base de cognac et de parfums d’orange amère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *