Les crêpes de la chandeleur : histoire, astuce et recette 

Pour les passionnés de gastronomie française, la Chandeleur représente la fête des crêpes. Mais avant d’être un évènement gastronomique et religieux, elle a été une fête païenne dont l’existence remonterait à l’Antiquité. Aujourd’hui, elle est célébrée le 2 février de chaque année, et forme une occasion pour faire sauter des crêpes en famille ou entre amis, et passer des moments privilégiés au bistrot. 


Un peu d’histoire


Étymologiquement le terme « Chandeleur » provient de l’expression latine « festa caldelarum » ou fête des chandelles. Au début de février, les Celtes célébraient le retour du soleil et de la lumière, en pratiquant un rite purificateur en l’honneur de la fertilité et de la fécondité. Avant d’entrer dans la cuisine française, la crêpe a symbolisé l’astre solaire et sa lumière bénéfique pour les cultures. Les Romains pratiquaient aussi une fête analogue, presque à la même période de l’année. Il s’agit des Lupercales ou des jours de fertilité. Et ce n’est qu’à la fin du Ve siècle de notre ère que l’Église catholique supprime ce rite païen pour lui substituer la fête de la Chandeleur actuelle, qu’elle dédia à la Présentation de Jésus au temple. 


Astuces et recette


Particularité de la cuisine française, les crêpes de la Chandeleur sont faites habituellement à base de farine de froment. Elles peuvent être préparées chez soi ou dégustées au bistrot. Les recettes sont très nombreuses ! La classique crêpe Suzette vous séduira certainement par sa simplicité : de la farine, des œufs, une pincée de sel un verre de lait et un autre d’eau tiède pour la pâte, qu’il est préférable de laisser reposer pendant quelque temps pour faire disparaitre les grumeaux. La sauce comprend du jus d’orange ou de mandarine, un zeste de citron, du sucre en poudre, du beurre et un petit verre de Grand-Marnier. La cuisson devrait se faire dans une crêpière revêtue de téflon, qui n’attache pas. Ce dessert classique peut être servi flambé ou non. Certainement, il ne manquera pas d’enchanter les amateurs de gastronomie française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *