Le nez d’un vin, comment le décrire et qu’en déduire ?

Savoir humer un verre de vin, le comprendre, identifier les arômes, les décrire, une étape très délicate pour tout amateur de dégustation de vin. Décrire le nez d’un vin est en effet une étape complexe, c’est pourquoi nous allons essayer de comprendre comment décrire le nez d’un vin et ce que l’on peut en déduire.

Comment décrire le nez d’un vin ?

Afin de décrire le nez d’un vin le plus aisément possible, il est recommandé de procéder étape par étape, à commencer par l’impression globale que dégage le vin, pour ensuite analyser chaque odeur et arôme qui se dégage du vin.

Dans un premier temps il faut dégager la personnalité aromatique du vin, son intensité, identifier si le vin possède des arômes intenses ou plutôt discret. Alors un vin peut être « puissant, intense, généreux », ou à l’inverse il peut être « faible, très peu expressif, léger ».

Vient ensuite l’identification des différents arômes, étape difficile car il s’agit d’identifier la famille d’arômes à laquelle appartient l’odeur que l’on perçoit. Dès lors un vin peut être « fruité, épicé, balsamique ». Il existe donc ces arômes primaires, mais aussi les arômes secondaires, qui dépendent principalement de la nature des levures utilisées à l’origine et du mode de vinification employé. Et pour finir nous retrouvons les arômes tertiaires, qui apparaissent après quelques années de vieillissement en bouteille.

Que peut-on déduire du nez d’un vin ?

Savoir identifier le nez d’un vin permet d’en savoir plus sur la qualité du vin, son identité et son origine, chaque vin possède en effet son origine qui lui est propre, et cette dernière peut facilement être identifiée par quelqu’un d’expérimenté.
Déduire le nez d’un vin, c’est déduire la maturité du fruit, en effet la maturité du fruit a une conséquence directe sur les arômes que l’on retrouvera dans le vin.
De plus savoir déduire le nez d’un vin c’est deviner l’âge du vin, plus ce dernier se montre vieux et plus il se montre complexe à analyser car les arômes évoluent en même temps que le vin lui même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *