Quels plats, entrées et desserts manger quand on arrive en hiver ? 

La cuisine française permet d’affronter l’hiver sans encombre. Le corps et l’esprit peuvent se ressourcer grâce à ses nombreux plats chauds et très caloriques, venus de toutes les régions, symboles de la diversité gastronomique du pays. Pendant l’hiver, il faudra aussi faire attention à faire le plein de vitamines, en misant sur la variété des couleurs (fruits et légumes) et des sources de protéines (viande, poisson).


Les plats chauds de la gastronomie française, en bistrot ou à la maison

L’hiver est la saison des raclettes, des tartiflettes et des fondues. Ces spécialités sorties tout droit des régions alpines sont impeccables pour aider le corps et le moral à affronter le grand froid. Pommes de terre, fromage, crème fraîche et charcuterie sont alors de la partie. Ce n’est pas la meilleure saison pour maigrir, mais ces plats, symboles de la gastronomie française, font un immense bien au moral : goûts, odeurs, chaleur et convivialité sont au rendez-vous. Et c’est sans compter l’apport non négligeable en protéines, afin de tenir le coup des basses températures. En pleine saison hivernale, n’importe quel bistrot ou brasserie servent ce type de plats.


La cuisine vitaminée : soupes, salades, mijotés de légumes

Pour joindre l’utile à l’agréable, n’oubliez pas de savourer fruits et légumes en nombre illimité. L’hiver, le corps a besoin de vitamines pour éloigner les microbes. Oranges, clémentines, kiwis, mangues, doivent figurer à tous vos repas. Côté légumes, misez sur le potiron, le chou, les champignons, les carottes… L’important, c’est la variété des couleurs, afin de varier les vitamines et les oligo-éléments. 
La cuisine française regorge de soupes et de salades (de légumes ou de fruits). En plein mois de décembre, ou bien en janvier après les fêtes, vous apprécierez les potages légers au potiron, chou, carottes, pommes de terre. Les salades de fruits tropicaux (ananas, kiwi, banane, mangue, litchi) sont excellentes pour rester éveillé et combler la faible luminosité. Enfin, les mijotés de légumes d’hiver accompagnent tous les plats de viande ou de poisson. Pensez aussi à la choucroute, venue d’Alsace, et davantage appréciable en hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *